Entretien avec Cécile Bajard, art-thérapeute à l'hôpital Lyon Sud
JEUDI 30 JANVIER 2020

Jeudi 30 janvier dernier, Cécile Bajard Art-Thérapeute, assistée d'Anne-Sophie Guillermier infirmière et coordinatrice des soins d'Art-Thérapie, ont reçu Clotilde et France toutes deux bénévoles de l'Association UNE ROSE UN ESPOIR, au sein même du service d'hématologie de l’hôpital Lyon Sud.  L'objectif de cette rencontre était de mieux comprendre et transmettre la démarche du métier d'Art-Thérapeute né en 1975.


Pour la période du 1er Avril au 31 décembre 2019 et grâce aux  7500 euros de dons collectés lors de votre mobilisation du 27 avril dernier, 16 patients du dispositif AJA (Adolescents et Jeunes Adultes âgés de 17 à 25 ans) atteints d'un cancer ont bénéficié du programme. Au total ce sont 102 séances qui ont été financées, représentant 179 heures d'intervention dont 80 dans un environnement de chambre à pression positive, au sein même du service d'hématologie de Lyon Sud. 

Au delà de ces chiffres c'est un métier polyvalent, exigeant et motivant que nous avons découvert, qui suppose une double compétence contenue jusque dans le mot composé "Art-Thérapeute". Il est par ailleurs important de souligner que l'Art-Thérapie fait partie du répertoire dit des soins de support.  L'Art-Thérapeute dispense ainsi des soins, uniquement sur prescription médicale ciblée et discutée en étroite collaboration avec les infirmières et médecins en charge des malades. Il ne s'agit donc pas pour le patient de consommer de l'activité mais plutôt de recevoir des soins que l'Art-Thérapeute est en mesure de choisir et d'adapter après une évaluation d'objectifs. 

Dès lors, l'Art-Thérapeute  dispense  le soin à partir d'un socle d'activités artistiques pratiquées par le patient dans le but de lui prodiguer les bienfaits escomptés qui seront analysés, mesurés et feront l'objet d'un suivi avec le malade et son entourage en fin de programme. Les programmes intègrent le matériel adéquat pour toutes les catégories liées à l'Art telles que le modelage, la musique, le light-painting, le théâtre, le dessin et la peinture, le pliage (origami), la poterie ... Le "land-art" peut aussi s'inviter à l'hôpital avec des objets collectés.  Au cours de sa stratégie d'intervention et des effets souhaités, l'Art Thérapeute va ensuite exploiter l'oeuvre du patient pour lui permettre de cibler les réactions (neuro-physiologiques) propres à apaiser son anxiété.  Les bienfaits de ce soin contribuent à diminuer le stress engendré par la maladie, à restaurer l'image du patient et à recentrer l'estime de soi alors qu'il se sent diminué physiquement, mentalement et socialement. 

 

Les facultés de médecine de Tours, Lille ou Grenoble enseignent cette spécialisation qui ne peut s'exercer qu'après avoir obtenu un diplôme d'Art-Thérapeute, soutenu par un mémoire en fin d'études (3 ans après le Baccalauréat). Il est également nécessaire de justifier de 3 années d'activités artistiques (activités reconnues par un Conservatoire, des expositions etc ... ). 

Doté de ce diplôme, l'Art-Thérapeute peut exercer dans différents lieux et secteurs tels que les Ehpad (dans la majorité des cas de la profession), en prison, en centres d'hébergements (SDF, femmes battues) addictologie, oncologie, soins palliatifs où des analyses ont été faites sur l'impact positif des soins prodigués permettant, entre autres, la diminution du volume de morphine administrée.

 

L'engagement de Cécile nous aura aisément fait comprendre le sérieux et l'investissement de l'Art-Thérapeute au service de ces adolescents et jeunes adultes en lutte quotidienne contre le cancer. 

Les pouvoirs publics ont également compris la pertinence de ces soins de support. Pour preuve, en 2004, une circulaire émanant du Ministère de la Santé a officiellement reconnu les soins de support. Un bémol de taille subsiste cependant ... 

... aucun fond public n'est prévu pour les financer ! 

 

Fort heureusement la société civile est réactive et mobilisée ! 

Clotilde et France d'Une Rose Un Espoir du Rhône remercient vivement Cécile et Anne-Sophie pour leur temps, leur transparence et leur passion

 

 

Lucie 19ans

« Alors je n’ai pas eu beaucoup de séances mais j’ai trouvé ça intéressant, ça fait penser à autre chose que sur ce qui peut nous préoccuper à un moment donné. Et puis le fait de produire des choses avec nos mains est assez satisfaisant, donc expérience positive pour moi. »

Antoine 20ans

« Les activités proposées me permettent de penser à autre chose que mon hospitalisation le temps d’une séance. De plus l’art-thérapeute me laisse parfois du matériel, quand c’est possible, je peux alors refaire ce qu’elle m’a montré. Cela permet de m’occuper et de faire passer le temps. »

« L’art-thérapie, au départ, ne m’inspirait pas tellement… Seulement au bout de deux séances, j’ai attendu ce rendez-vous hebdomadaire avec impatience. C’était un de mes seuls échappatoires durant mon hospitalisation en chambre stérile, et aujourd’hui aussi, ça se poursuit en hospitalisation de jour. C’est très gratifiant de réaliser des choses de ses mains dont nous ne nous savions même pas capable. »

Témoignages de jeunes patients ayant bénéficié de séances d’art thérapie de l’hôpital Lyon Sud

Anonyme

 
 
QUI SOMMES-NOUS

Association loi 1901 - n°  W69109596

ADRESSE

Une Rose Un Espoir Rhône Nord

 

482 rue du Vallon

69280 Marcy l'Etoile

uneroseunespoirrhonenord@gmail.com

NOUS CONTACTER

© 2023 by HARMONY. Proudly created with Wix.com